Présentation en détails

 

Notre corps nous parle constament, et moins nous l’écoutons plus il s’exprime fort. C’est ainsi que nous allons développer des symptômes comme par exemple le surpoids, la dépression, une maladie…Chaque mal-être, dépendance, dysfonctionnement ou difficulté récurrente est la résultante d’une cause profonde ou plutôt d’un ensemble de causes.

 

La gestion des émotions fait très souvent partie de ces causes profondes, c’est pourquoi apprendre à les identifier, les ressentir, les exprimer, les accepter… permet de leurs apporter une réponse adaptée (par exemple : ne plus manger/fumer/boire pour calmer ses émotions, reprendre confiance en soi…).

 

La génétique et plus précisément l’épigénétique fait également partie des causes profondes des maux que nous rencontrons au cours de notre vie. La thérapie épigénétique est au coeur de l’accompagnement que je propose.

 

Mais qu’est-ce que l’épigénétique?

 

C’est l’étude des mécanismes moléculaires qui modulent l’expression du patrimoine génétique en fonction du contexte. Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’interesse à la manière dont ces gènes vont être ou ne pas être utilisés par une cellule.

Par exemple : une même larve d’abeille deviendra une reine ou une ouvrière en fonction de ce dont elle se nourrira, et un même oeuf de tortue peut éclore en mâle ou femelle selon la température dans laquelle il évolue.

Les facteurs environnementaux permettent la sélection d’une expression plutôt qu’une autre, chacune étant disponible dans “la base de données” génétique.

 

Les différents travaux consacrés à la thérapie épigénétique ont conduit à la constatation de liens entre le vécu de l’hisoire familiale sur plusieurs générations, l’environnement et les apprentissages de l’enfance, et le vécu individuel de chacun.

 

Les dysfonctionnements d’ordre psychologique, physiologique ou comportemental ne sont pas le résultat d’un seul facteur et ne sont pas systématiquement en lien avec un évènement traumatique particulier, comme on a souvent tendance à le supposer. Il s’agit plutôt d’une succession de facteurs imbriqués, donnant lieu à des fonctionnements inadaptés et inconscients, soumettants la personnes à des stress particuliers et excessifs. En résultent certains dysfonctionnements comme des peurs, des blocages, des troubles, des symptômes divers ainsi qu’une succession d’évenements difficiles…

Exemple: si depuis plusieurs générations des enfants ont vu leurs parents lutter dans leur vie quotidienne à cause de conditions de vie difficile, cela pourra impliquer une transmission et un apprentissage implicite de la combativité de la vie, face à son environnement ou face aux autres. Avec comme résultat (inconscient très souvent) que la personne fonctionnera de manière inadaptée, dans la lutte, face à des situations qui ne l’exigent pas (symptômes possibles : surpoids, dépression, isolement, agressivité, stress chronique …)